• FGR

Biographie de Vladimir Petropavlovsky

Violoniste virtuose. Ingénieur des Voies et Communications, il est lieutenant d'artillerie à 17 ans. Il quitte la Russie pour la France en 1917, au moment de la révolution d'Octobre. Il entre à l'école d'artillerie de Fontainebleau. Il participe à la campagne de pacification de Lyautey au Maroc. A la fin de cette campagne, il s'embarque pour les états-unis afin d'y rencontrer Thomas Edison.

En mission en Sibérie, il devient interprète auprès du général Janin. Successivement ingénieur au service du dictateur de Mandchourie Tchang-Tso-Lin, chercheur d'or en Mongolie, constructeur de barrages au Chan-Tong et au Kan-Sou, il parcourt la Chine en tout sens.

En 1929, Victor Point le rencontre à Tien-Tsin. Séduit par son courage et son dynamisme, admiratif devant cet homme qui parle parfaitement le chinois, possède une sérieuse connaissance de la Chine et de l'âme chinoise, il lui demande de l'accompagner dans sa reconnaissance au pays des Ordos.

Dès leur retour de cette mission, il le charge d'organiser le ravitaillement de la mission Citroën de Pékin jusqu'au Sin-Kiang et d'étudier une voie de passage à travers cette Chine ravagée par la guerre, le banditisme, la famine, la révolution musulmane.

La firme Citroën ne pouvait trouver meilleur recrue pour assurer la sécurité de son passage. Fin novembre 1930, Petro, comme le nommeront les membres de l'équipe Citroën, a admirablement accompli sa mission.

Fin mars 1931, il est au rendez-vous de Tien-Tsin, où il accueille les arrivants du groupe Chine.

Membre du groupe Chine, il est interprète (chinois et plusieurs dialectes) et procède aux relevés cartographiques.

Source - Arianne Audouin-Dubreuil

Dans la célèbre série "La cloche Tibétaine", Petropavlovsky est interprété par Philippe Leotard

45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout